Historique

Sainte Marie, 1462 Avenue A Samyn - 59670 CASSEL - TEL. 03 28 42 42 89 - FAX. 03 28 40 58 76 - e-mail. ste-marie.cassel@wanadoo.fr

HISTORIQUE DU COLLEGE SAINTE MARIE DE CASSEL

LE CHATEAU

Il fut construit en 1897 par Monsieur et Madame AMAT-HUTSEVAL. A cette époque, l'entrée de la propriété était devant le château. Il fut ensuite la propriété de Monsieur DUPLEIX, qui créa l'entrée vers Cassel, après l'acquisition du moulin et du jardin qui se trouvaient en contre- bas. Les serres furent construites dès l'année 1921.

L'ACHAT PAR LES FRERES MARISTES

La propriété, dénommée "HUTSEVAL" fut mise en vente par Monsieur DUPLEIX en 1933. Elle s'étendait sur 55 hectares. Un petit lot (1.8 ha) fut acheté par les Frères Maristes. Ils avaient besoin d'un juvénat : d'un lieu pour accueillir les jeunes qui se préparaient à devenir frères. Seul existait le château, la butte où s'élevait le moulin, qui avait brûlé en 1921, et la maison du meunier qui fut détruite en 1942, et reconstruite pour être le logement de l'aumônier. Il fallait construire ; un plan fut proposé par Mr Maillard, architecte de Tourcoing : il comprenait un corps de bâtiment et une chapelle.

LA CONSTRUCTION DU COLLEGE

Les travaux débutèrent le 4 Avril 1935, et permirent une première rentrée scolaire le 29 Octobre 1935. Un record ! Le travail de terrassement était énorme car la butte du moulin couvrait la cour et le bâtiment actuel jusqu'aux arbres derrière la chapelle... Les terres enlevées, transportées par wagonnets, servirent à créer la butte à droite du château et à relever le fond du jardin de 1.5 m à 2 m pour prolonger le jardin de l'aumônerie du côté de la route départementale. C'est grâce à une équipe de terrassiers belges que cet établissement fut debout en 6 mois. Il y eut plus de 150 ouvriers sur le chantier! Tout le sable nécessaire fut trouvé sur place, mais il y avait le problème de l'eau... Une petite source alimentait un minuscule puits en bas du chemin, dans le bois. Il ne suffisait pas, il fallait envisager un forage.
Un foreur belge se mit au travail, il dut descendre à 197.5 m pour atteindre la nappe d'eau des sables d'Ostricourt. L'altitude au niveau du creusement était de 105 mètres. L'eau fournie était évaluée à 36 m3 par jour, une eau limpide, douce, sans calcaire, mais à quel coût!

L'institution Sainte Marie fut branchée sur "l'eau de la ville" en 1955.

LA PREMIERE INSTALLATION

Huit frères et quarante juvénistes partirent de Beaucamps le mardi 10 Octobre 1935, pour s'installer à Cassel. L'intérieur de la chapelle n'était pas terminé. La première messe y fut célébrée le 10 Novembre 1935, par l'abbé Mélis, ancien doyen de l'église Saint-Elois d'Hazebrouck.

En 1936, d'autres aménagements suivirent: chemins, allées, pose de Notre Dame des Victoires dans la niche au-dessus de l'autel de la chapelle, pose des vitraux...

EVENEMENTS POLITIQUES

Le 11 Juin 1938 est marqué par une secousse sismique, en plus des sérieuses anxiétés dues aux événements politiques. Malgré les menaces de guerre, la rentrée de Septembre1939 a lieu. Mais sans tarder la mobilisation commence : quatre frères sont appelés.

Arrive le 10 Mai 1940 : la brutale invasion allemande. Dès le 14 mai, tous les enfants retournent dans leur famille. Cassel vivra de rudes journées, notamment les combats du 27 au 30 Mai, entre Allemands et Anglais.

Les Allemands occupent le château. Au travers de multiples péripéties, l'école fonctionnera tant bien que mal jusqu'en 1942, dans les locaux inhabituels: sacristies, salles de jeux... L'expulsion totale eut lieu le 20 Juillet 1942. L'institution sera occupée par les soldats Allemands jusqu'à la débâcle de 1944.

Frère Jean Léon Dal, premier Directeur du Collège...

LE RETOUR

Le retour le 25 Septembre 1944, le Frère Provincial demande aux novices et à leurs maîtres de reprendre possession du domaine.
Des fourgons canadiens les transportent à Cassel par des routes détournées : tous les ponts sont détruits et la route nationale Lille-Dunkerque est militarisée.

L'état de la maison et de la propriété occupées par l'armée allemande pendant deux ans et demi est indescriptible... Ils y trouvent un véritable camp retranché. Sans parler du danger des munitions éparpillées partout : il fallut des camions pour tout enlever. D'autre part les hostilités se poursuivent : la poche de Dunkerque était toujours occupée par les Allemands, les alliés étaient toujours sur le pied de guerre dans la région.
Les novices ne disposent alors que de quelques salles au rez-de-chaussée, et du château : tout le grand bâtiment est occupé jusqu'au mois de Juillet 1945, par une armée multinationale.

En 1947 l'institution accueille à nouveau des juvénistes et des élèves. En 1949 pourtant, on décide de rendre la maison à sa première destination : maison de formation du noviciat, au grand regret de la population.
En 1953 le noviciat quitte Cassel qui peut à nouveau accueillir des pensionnaires de la région.
En 1961, premier recours à un professeur civil. En 1966, la véranda est transformée et surmontée d'une grande salle qui sera salle d'étude des Frères. Ce nouveau bâtiment servira de lien entre le château et le grand bâtiment. Le juvénat n'existe plus depuis 1970.

BIBLIOGRAPHIE

Nous remercions les Frères Maristes pour leur participation à l'élaboration de ce site par cette étude et par l'apport de documents manuscrits et photographiques.

1462 AVENUE A. SAMYN
59670
CASSEL
TEL. 03 28 42 42 89
FAX. 03 28 40 58 76
e-mail. ste-marie.cassel@wanadoo.fr